Accueil/Articles/Aromathérapie/Huiles essentielles/Chromatographie, spectrométrie et aromatogramme

Chromatographie, spectrométrie et aromatogramme

exemple d'un chromato de Bois de Rose

Chromatographie d’une huile essentielle

La chromatographie :

La chromatographie en phase gazeuse est réalisée grâce à un appareil sophistiqué qui permet d’identifier les molécules aromatiques présentes dans une huile essentielle (jusqu’à 450 molécules aromatiques). Le graphique fourni par le chromatographe comporte une série de pics. Chaque pic représente une molécule aromatique bien spécifique qui est identifiée par logiciel.

Le spectromètre :

Le spectromètre de masse détermine la proportion relative de chacune des molécules aromatiques d’une huile essentielle (composition quantitative).

L’aromatogramme :

aromatogramme

L’aromatogramme est une méthode de mesure in vitro du pouvoir antibactérien des huiles essentielles.  La technique est identique à celle utilisée pour mesurer l’activité bactéricide des antibiotiques.
Sur des colonies microbiennes sont disposées plusieurs séries de disques imprégnés d’huiles essentielles différentes. Après un temps de latence à 37,5°, il est possible de mesurer en millimètres le diamètre du halo d’inhibition entourant les disques.
Sur des colonies microbiennes sont disposées plusieurs séries de disques imprégnés d’huiles essentielles différentes. Après un temps de latence à 37,5°, il est possible de mesurer en millimètres le diamètre du halo d’inhibition entourant les disques
By | 2016-11-16T10:45:05+00:00 20 mai 2011|Categories: Huiles essentielles|0 commentaire

Laisser un commentaire

*