Accueil/Articles/Intimité féminine/Contraception/Est-il nécessaire d’utiliser un gel spermicide avec le diaphragme?

Est-il nécessaire d’utiliser un gel spermicide avec le diaphragme?

Toutes les études sur l’efficacité du diaphragme ont été faites avec l’utilisation d’un gel. Il est donc difficile de connaître l’impact réel du gel sur ce mode de contraception.

Gel spermicide ou gel contraceptif ?

Il faut distinguer le gel spermicide et le gel contraceptif. Un gel spermicide tue les spermatozoïdes, tandis qu’un gel contraceptif fait simplement office de barrière à l’entrée du col de l’utérus. De ce fait, un gel spermicide peut s’utiliser seul, mais un gel contraceptif ne s’utilise jamais sans diaphragme.

Dans tous les cas, la quantité de gel contraceptif ou spermicide utilisée reste très faible par rapport à une utilisation d’un gel spermicide comme seul moyen de contraception. Dans le cadre de l’utilisation du diaphragme à taille unique et de Cayagel (gel contraceptif), les préconisations sont d’appliquer 4 ml de gel.

Dans l’utilisation du gel en complément du diaphragme, étant confiné entre la membrane du diaphragme et le col de l’utérus, le vagin « reste propre », tandis que dans l’utilisation seule du gel spermicide, il faut en utiliser une grande quantité  qui se retrouve en « flottaison » dans le vagin.

A méthode naturelle, il faut un gel… non chimique !

L’utilisation du diaphragme comme moyen de contraception étant principalement choisie par des personnes ne voulant pas de « chimie » ou privilégiant un moyen de contraception sans hormones, sûr et naturel. Bivea conseille ainsi l’application de Cayagel, un gel contraceptif conçu pour renforcer l’effet barrière du diaphragme et composé de cellulose et d’acide lactique. Ce gel contraceptif est efficace grâce à deux paramètres :

  • La cellulose constitue une barrière mécanique au niveau du col en bloquant la progression des spermatozoïdes ;
  • L’acide lactique immobilise les spermatozoïdes par son acidité.

L’acidité

Le vagin est naturellement acide ce qui le protège des infections. Les spermatozoïdes sont fragiles et ont besoin d’un milieu plutôt neutre et c’est la raison pour laquelle le pH du vagin remonte au moment de l’ovulation, pour permettre la survie des spermatozoïdes. Cayagel, par l’action de son acide lactique, rend (ou maintient selon la période du cycle) le pH à une valeur acide de l’ordre de 3,8.

Barrière mécanique par le milieu

Pour que le spermatozoïde puisse avancer jusqu’au col, il lui faut un milieu propice à son déplacement aussi bien par son taux d’humidité que par sa densité. La cellulose rend Cayagel épais, il se dépose sur le col comme une barrière mécanique.

Le gel non chimique Cayagel !

Cayagel est incolore et inodore et 4 ml de gel permet de garantir une efficacité supplémentaire. En cas de rapports successifs, ne pas oublier de rajouter du gel sur la face externe du diaphragme (côté vagin) à l’aide de l’applicateur.

By | 2016-11-03T17:39:04+00:00 2 mai 2011|Categories: Contraception|0 commentaire

Laisser un commentaire

*