Accueil/Articles/Intimité féminine/Contraception/Quelle est l’efficacité du diaphragme?

Quelle est l’efficacité du diaphragme?

Comment se positionne le diaphragme face aux autres moyens de contraception ? On sait qu’il présente de nombreux avantages à l’utilisation. Mais, peut-on l’utiliser sans risque ?

Le diaphragme à taille unique avec le Cayagel

Efficace le diaphragme ? (Spoiler alert : OUI !)

Les études sur la fiabilité des moyens de contraception démontrent en général des résultats très différents. Le taux d’échecs dépend d’une multitude de facteurs, comme le contexte culturel, le niveau d’études, la fréquence des rapports, s’il n’y a plus de désir d’enfant ou si la prochaine grossesse est seulement repoussée. Pour cette raison, il est en général difficile d’avancer des données exactes concernant la sécurité contraceptive. Les différences des taux d’échecs sont particulièrement importantes quand la fiabilité dépend de la manière de l’application ou de son utilisation.

Le respect des consignes, c’est le maître mot !

Il est important de savoir que la fiabilité dépend de nombreux facteurs :

  • utiliser systématiquement le diaphragme à chaque rapport avec du gel contraceptif
  • vérifier que le col de l’utérus soit bien recouvert
  • garder le diaphragme en place au moins 6 heures après le rapport sexuel

L’efficacité de la contraception par diaphragme dépend de la qualité de la prescription et du respect des consignes de son utilisation.

La qualité de prescription est indispensable

Les études sur le diaphragme à taille unique sont les études les plus poussées ayant eu lieu. En effet, PATH a réalisé plus de 20 ans d’études dans différents pays avec des financement indépendants (sans laboratoire). Les informations qui en ressortent montrent que le diaphragme à taille unique a la même efficacité que le préservatif masculin. Vous pouvez vous rendre sur le site du ministère de la santé pour consulter le tableau comparatif des moyens de contraception. Il faut distinguer efficacité théorique et efficacité pratique : la pilule par exemple à un taux d’échec en pratique de 9%, soit 4 points de moins que le diaphragme. Il est donc important de retenir que l’efficacité d’un moyen de contraception dépend de son utilisation et non de la théorie.

On constate particulièrement que les échecs de contraception avec le diaphragme sont les plus importants la première année ce qui montre que l’efficacité est liée à un savoir-faire et donc à une bonne prescription et aux respects des consignes. Un apprentissage de la mise en place lors de la prescription est donc aussi fortement conseillé.

Mise à jour :

By | 2018-11-12T16:03:25+00:00 10 septembre 2018|Categories: Contraception|0 commentaire

Laisser un commentaire

*