Accueil/Articles/Intimité féminine/Contraception/Comment fonctionne le diaphragme ?

Comment fonctionne le diaphragme ?

Le diaphragme est un moyen de contraception aussi efficace qu’un préservatif. Et pour mieux l’adopter, il faut comprendre comment il fonctionne et comment s’en servir !

Le rôle du diaphragme contraceptif

Positionner le diaphragme à taille unique

Son principe de fonctionne est très simple : Il joue le rôle d’une barrière séparatrice entre le col de l’utérus et le vagin. Il stoppera alors la progression des spermatozoïdes.

Il faut également savoir que le diaphragme s’utilise toujours avec un gel contraceptif à base d’acide lactique et de cellulose comme Cayagel (non chimique, contrairement à la plupart des gels spermicides), ou avec un gel spermicide. Ainsi, les spermatozoïdes qui auraient réussi à contourner le diaphragme seront retenus par le gel, jouant le rôle de seconde barrière et les immobilisant.

 

 

Le diaphragme et le gel forment une triple barrière :

  • Le silicone du diaphragme qui recouvre le col
  • L’acide lactique : déjà présent naturellement dans le vagin, l’acide lactique « dérange » les spermatozoïdes qui ont besoin d’un pH neutre pour vivre
  • La cellulose : les spermatozoïdes ne pourront pas progresser dans le gel car il est trop « pâteux »

 

L’utilisation d’un diaphragme va forcement de pair avec un gel contraceptif, sinon son efficacité n’est pas garantie !

Des règles à respecter

Pour un fonctionnement optimal, en plus de l’utilisation d’un gel contraceptif, il faudra veiller à :

  • Le mettre maximum 2 heures avant le rapport. Si le délai est passé, il faudra simplement remettre du gel à l’aide d’un applicateur.
  • Vérifier que le col soit bien recouvert.
  • Le conserver minimum 6 heures après le rapport.
  • Et quoiqu’il arrive, ne pas le conserver plus de 24 heures.
  • Le mettre à chaque rapport sexuel.

En respectant ces règles, l’efficacité est celle du niveau d’un préservatif !

Deux tubes de gel contraceptif

Mise à jour :

By | 2018-10-22T14:16:17+00:00 22 février 2018|Categories: Contraception|0 commentaire

Laisser un commentaire

*